L’ASSOCIATION

DOKO (où – japonais) MUNDI (monde – latin)

L’association Dokomundi est née en 2010, sous l’impulsion de réalisateurs qui voulaient produire et réaliser des films documentaires avec et pour le monde associatif.

À l’origine de Dokomundi, un désir de réflexion collective autour du film documentaire. Comment faire vivre ce cinéma du réel de manière engagée, citoyenne et proche du monde qu’il raconte ? Comment le rapprocher de son public ? Comment être un témoin et une voix, mais aussi une aide et un soutien ?

Nous avons décidé de travailler exclusivement avec le monde associatif. Là, tout autour de nous, des milliers de femmes et d’hommes sont engagé.e.s au quotidien dans la vie de la Cité et agissent sur le monde qui les entoure. Pourtant la visibilité de ces associations et de leurs actions reste souvent limitée.

Notre objectif principal est de produire et réaliser des films avec le monde associatif. Pour Dokomundi il s’agit donc de réaliser des films sur le monde associatif mais aussi d’accompagner des structures associatives dans leurs démarches documentaires, de la formation à l’image, au son et à la caméra de membres d’associations à de la conception l’écriture, le financement et la réalisation de films documentaire.

Dokomundi est une structure associative, notre fonctionnement est fondé sur la mise en commun et la gestion collective. Les membres de Dokomundi viennent d’horizons très larges, de la réalisation, de la production, du graphisme et des arts plastiques, mais aussi du journalisme, de la recherche et des sciences sociales. Dokomundi est donc un lieu de dialogue ouvert à toutes et à tous. Nous souhaitons que notre association soit un laboratoire, où nous pouvons interroger ensemble nos pratiques et approfondir notre recherche de formes nouvelles. 

Les enjeux sont importants : la production et la consommation « d’images du réel » sont en explosion exponentielle, la multiplication et la simplification des outils audiovisuels numériques rendent la production accessible au plus grand nombre, tandis que les possibilités et habitudes de diffusion se diversifient et s’intensifient. Alors qu’une vision « selfie » se propage, nous souhaitons continuer à inventer des nouvelles formes d’un cinéma documentaire résolument curieux du monde et tourné vers les autres.

ENSEMBLE

RÉFLÉCHIR
PRODUIRE
FORMER
ACCOMPAGNER
AGIR